Rechercher sur le site :

L'archéologie dans la ville

 

Saint-NicaiseColloque Interrégional d'Archéologie Urbaine et d'Urbanisme, mai 1982

Introductions d'E. Frezoulz et R. Delarozière
publié avec le concours du Conseil général de la Marne

Ce document constitue les actes du colloque d’archéologie inter-régional d’archéologie urbaine et d’urbanisme, qui s’est tenu à Reims en 1982. Il a réuni une centaine de participants issus d’horizons très variés : archéologues institutionnels (ministère de la culture, collectivités) et amateurs, architectes et urbanistes (privés, institutionnels et chercheurs), aménageurs publics et privés (ministère de l’équipement, établissement publics, offices d’aménagement), universitaires, membres du ministère de l’Education, CNRS, etc.).


Le thème de l’archéologie urbaine constituait alors une problématique nouvelle initiée officiellement par le colloque national d’archéologie urbaine qui s’était tenu deux ans auparavant à Tours sous l’égide du ministère de la culture, et sa toute jeune sous-direction de l’Archéologie.


Le déroulement du colloque a exploré tout un éventail de thèmes centrés essentiellement sur les relations entre les différents intervenants et usagers de la ville confrontée à son patrimoine, son étude et sa conservation. Ces thèmes ont été traités dans des ateliers d’échange et de discussion dont les conclusions ont été présentées par des rapporteurs.


Les thèmes abordés sont les suivants : archéologie et urbanisme réglementaire – archéologie et urbanisme opérationnel – archéologie, urbanisme et conservation – archéologie, urbanisme, information et formation – la finalité de l’archéologie urbaine – la gestion du patrimoine –urbain– études de cas de 14 villes du grand Nord-Est de la France.
Des contributions plus théoriques ont porté sur la problématique de l’archéologie urbaine, sur le rapport historique de la société à son patrimoine et sur l’imaginaire dans la représentation archéologique. Le tout est complété par des indications bibliographiques approfondies, sur l’état de la question à ce moment là.


La publication est en grande partie dépassée par les événements qui ont modifié la perception du sujet ainsi que le rapport des forces en présence. Mais elle constitue à la fois un témoignage historique intéressant sur l’évolution de la place de l’archéologie dans la société contemporaine mais également la formulation d’un problématique dont les fondements ont pu évolué depuis.

 

Brochure format A4, 146 pages, 10 figures, 1985.

Brochure
en vente : 12 euros + port,

Modalités de vente par correspondance et expédition : contre remboursement
Vente par correpondance : Télécharger le bon de commande [pdf]
Vente à Reims : prendre contact