Rechercher sur le site :

L"Album de la cathédrale de Reims" de 1899 :
photographies d'Abel Lajoie, notices de Louis Demaison et Henri Jadart

L'album est conservé à la Bibliothèque Municipale de Reims sous la forme de 4 volumes reliés (3 volumes + 1 supplémentaire pour les textes parus au début des livraisons en fascicules, à Carnegie, cote BMR : RG 11 à 14).

 

Ce grand album des années 1890-1900 s'inscrit dans une tradition iconographique mais utilise au mieux un "procédé moderne" qui est en train de faire ses preuves : la photographie. Dans son bref mais remarquable Avant-Propos, H. Jadart (voir + bas) souligne et cette continuité (les gravures anciennes, celles de l'ouvrage de Gailhabaud en 1858 d'après les dessins d'E. Leblan, le récent album, en 1894, d'A. Gosset...) et la nouveauté de la photographie documentaire au service de la cathédrale ; cet "art nouveau" a une "mission urgente à remplir pour le monument lui-même" : sans effet esthétique ou "pittoresque", dans un soucis de diffusion documentaire et scientifique : "pour donner l'objet lui-même sous son vrai jour "...

 

On sait que les premières photos de la cathédrale sont des années 1850. Dans l'Avant-propos, Jadart cite aussi les séries photographiques de Trompette, cataloguée par l'abbé Cerf en 1890, et de Rothier (cf. Catalogue Iconographique de la BMR, chapitres Cathédrale de Reims). Pour cet album de 1899-1904, l'auteur des photos est "Abel Lajoie", rémois qui a commencé à travailler en 1892. Son "investigation du monument " a été faite grâce aux échafaudages des restaurations et avec "l'aide obligeante des Architectes et Surveillants". Cette série photographique de Lajoie semble, elle, être conservée, en partie ou en totalité, à la Médiathèque du Patrimoine (cf. bases Mérimée et Mémoire : quelques références...).

 

 

 

 

L'Avant-propos éditorial de Jadart

"Prospectus" (conservé dans l'édition reliée de la BM Reims) pour l'édition en souscription, avec l' "AVANT-PROPOS" de Jadart daté du 15 mai 1899 ; avec aussi le plan de l'ouvrage et les conditions de l'édition, imprimée 17 rue des "Fusiliers" par Ponsin-Druart ; les annotations postérieures sont vraisemblabement de Jadart en tant que conservateur de la Bibliothèque de Reims.

La fin du texte du prospectus montre que Jadart et Demaison souhaitaient participer à une "Oeuvre" d'utilité publique et qu'ils se plaçaient dans la perspective d'un travail citoyen et quasi républicain ; valorisation du patrimoine, sentiment national et cohésion....: des aspects culturels bien connus, en particulier pour la première "entre-deux- guerres" rémoise (1870-1914).

Cathédrale 1899

Cliquez pour lire le prospectus :

 

vierge polychrome vierge polychrome

Table des matières

Après le désastre de la guerre 1914-18, 2 "albums" pour la "mémoire" seront publiés (voir album Rha8, Hommage à Leblan, p. 13) avec de nombreuses photos des destructions de la cathédrale. Le premier, en 1921, par Pierre Antony-Thouret, secrétaire de l'association des Amis de la cathédrale de Reims créée en 1917, est intitulé : "Pour qui n'a pas vu Reims au sortir de l'Etreinte Allemande"... (à Carnegie, cote BMR RM82); album réalisé à partir de sa série de 800 clichés, de 1917-18, pour les M. H. et qui y sont conservés ; le second album est en grand format et plus officiel, avec des préfaces du cardinal Luçon et de Georges Charbonneaux, les photos sont en grande partie les mêmes : "Reims au lendemain de la guerre" (à Carnegie, cote BMR RGG7). Un troisième album est publié aussi en 1922 mais plus tourné vers une histoire de l'art d'après guerre, avec des textes de Paul Vitry, conservateur au Louvre et ami de Paul Léon (à Carnegie, deux gros volumes cartonnés de fascicules, cote BMR RGG6). [Voir les pages de titre de cette publication de "la cathédrale de Reims, architecture et sculpture"].

vierge polychromeCliquez pour agrandir et comparer.

La "notice historique" de Demaison comporte une soixantaine de pages [voir son sommaire ci-contre]. "La notice bibliographique" de 8 pages par Jadart ("Manuscrits, imprimés, dessins, gravures, etc.") est une version définitive et très augmentée en 1902, à partir de celle qu'il avait déjà publiée en 1894 (3 pages seulement) dans l'album de la cathédrale réalisée par A. Gosset (voir actualités du Rha mars 2011, Leblan et ses dessins de la cathédrale).

Cette nouvelle bibliographie est parue aussi dans les TAR (vol.LXXXII) [voir en .pdf cette bibliographie complète de 1902]

Bibliographie

Quelques planches du 3ème volume de l'album Demaison-Jadart-Lajoie de 1899-1902 concernant le "côté nord" de la cathédrale et "l'intérieur", sous les photographies il y a la mention "cliché Lajoye"...

Planches 210, 181 : façade nord avec le croisillon septentrional du transept et la place du Chapitre ; planche 184 : la vierge polychrome de la porte du Cloître photographiée à hauteur du tympan [voir notice Rha mars 2011] ; planche 186 : St-Nicaise, au porche central des saints, portant sa tête dans ses mains et avec sa soeur Ste-Eutropie ; planches 289, 290, 295, 299, quelques chapiteaux à l'intérieur ; planche 299 en bas (voir détail agrandi) : un chapiteau peu connu mais qui a retenu l'attention de E. Panofsky pendant l'entre-deux-guerres... voir plus bas.



vierge polychrome

L'intérêt de Erwin Panofsky, célèbre historien de l'art anglo-saxon et spécialiste d'iconologie (1892-1968), pour ce chapiteau peu connu est un bon exemple de la diffusion des images de la cathédrale de Reims que Demaison et Jadart, dans l'Avant-propos, espéraient.

Panofsky, entre 1927 et les années 1950, a comparé ce chapiteau historié au tombeau de Jovin, exceptionnel sarcophage gallo-romain exposé au Musée historique Saint-Remi et de tous temps à Reims, en particulier dans la basilique Saint-Nicaise jusqu'à la Révolution.

 

Ce chapiteau est situé en haut du pilier nord de l'actuelle chapelle Saint-Joseph, qui est à droite de la chapelle axiale où se trouvent les vitraux de Chagall ; ces chapelles rayonnantes sont datables de la première campagne de construction de la cathédrale, à partir de 1208 selon Alain Villes ; voir plus bas localisation.

Voir aussi ci-dessous une photo actuelle de mai 2011 réalisée ( JJV) grâce aux échafaudages pour les travaux de pose des vitraux de I. Knoebel.

 

Pour en savoir plus sur la comparaison de Panofsky, voir notice d'actualité du Rha en cours : Du tombeau de Jovin (IIIe-IVe siècle) à un chapiteau d'une chapelle rayonnante de la cathédrale de Reims, années 1210

vierge polychrome

Localisation du pilier et du chapiteau :

Croquis d'après plan Grodecki, Architecture gothique, 1979, publié dans Sculptures de la cathédrale exposées au Palais du Tau, CRDP de Reims 1983 avec Anne Prache Paris IV (dossier de fiches en cours de rediffusion numérique par le Rha).

 

vierge polychromeCliquez pour agrandir.
Panofsky

Notice terminée mai 2009 n°14 © Rha

Retour haut de page